Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 13:02

Sujets abordés : ASC (bilan provisoire 2014, projets…), déploiement du Conseiller à Dominante Relation Entreprise, Règlement Intérieur de Pôle Emploi, mise en place de l’Entretien Professionnel, campagne EPA 2015, point d’étape 100% web, point d’étape « tests accueil », OSHA, point AIJ et Accompagnement Global.

 

ASC :

Bilan provisoire 2014

Présentation par Mr Arnaud (expert comptable) du compte exploitation au 31/12/2014.

Le résultat des activités régionales ASC 2014 est excédentaire de 265.482€

Le report à nouveau de 2013 était aussi excédentaire de 335.246€

Le report à nouveau au 31/12/2014 est donc excédentaire de 600.728€

 

Consultation sur choix des grands voyages

La Présidente des ASC nous informe que le grand voyage 2015 sera CUBA.

Une présentation très rapide est faite mais un long débat houleux et stérile s’engage entre les membres de la majorité de gestion sur l’utilité et l’efficacité de la commission ASC.

Vote (sur la destination) :

  • Abstentions : 2 (CFE-CGC)
  • Pour : 17

 

Bruges-Bruxelles avec départ de Marseille et Nice (Coût du voyage 550€).

Vote (sur le montant de la prise en charge du CE à 250€)

  • Abstentions : 2 (CFE-CGC)
  • Pour : 16

 

Autres informations :

  • Port Aventura : 50 places pour le week-end de pentecôte + week-end du 14 juillet
  • Week-end ski 45 inscrits 43 participants
  • Chorégies d’Orange : 18 inscrits

Projets : Budapest, Week-end Thalasso à partir d’Octobre, Journée Nautiques dans les Gorges du Verdon, Week-end au Ste Marie de la Mer.

Festivités de Noël (dont 2 festivités de Noël pour les Bouches du Rhône), concours de dessin pour les enfants (thème carnaval), Cirque.

 

Information/consultation sur le déploiement du conseiller à dominante relation entreprise « CEDRE »

Sujet déjà abordé :

La phase de généralisation sur l’ensemble des agences de PACA est prévue d’avril à juin 2015.

 

Objectif juin 2015 : 320 CEDRE

Répartition par agence : de 3 (Miramas, Gardanne, St Maximin, La Trinité, Marseille Baille, Apt, Pertuis, Menton) à 9 CEDRE (Antibes Vallauris).

Dans les 8 agences pilotes, 21 portefeuilles reventilés sur les conseillers demandes (pour 32 CEDRE) > Explication : taille initiale des portefeuilles, mouvement RH (entrée/sorties), mise en œuvre du portefeuille d’accompagnement global, portefeuille d’origine des CEDRE, CEDRE sans portefeuille.

 

Extrait de l’évaluation réalisée (par la Direction) :

  • Mise en place bien accueillie par la majorité des conseillers demande.
  • Délivrance d’un service de meilleure qualité aux entreprises (plus de temps, d’expertise).
  • La nouvelle organisation facilite aussi la circulation de l’information sur les offres en accompagnement et la promotion de profils.
  • La mise en place des conseillers à dominante entreprise a été une opportunité pour certains conseillers demande qui souhaitaient changer de modalité de suivi et d’accompagnement.
  • Définition de « check list » pour les conseillers à dominante entreprise.
  • Charte de fonctionnement de l’équipe.
  • Les conseillers dominante demande estiment avoir quelques plages supplémentaires de GPF/Semaine (les conseillers à dominante demande étant dégagés du suivi d’offre, gestion des télé-candidatures, ils n’ont plus à réaliser ces activités sur leur plages GPF en l’absence d’autre planification).
  • Au regard du besoin des conseillers de partager leurs connaissances et d’échanger les informations, les agences pilote ont programmé des échanges toutes les semaines (réunions, newsletters, outils pour la promotion de profil).

 

La CFE-CGC demande des précisions :

Lors du CCE, il a été évoqué le fait que seuls les conseillers à dominate "emploi" (c.a.d ayant un portefeuille) réaliseront les entretiens de situations/diagnostic (ex-EID) : les CEDRE seront-ils exclus de cette activité ?

La CFE-CGC constate aussi une pression effectuée sur les ELD concernant le % de débordement sur le 3995.

Enfin, sur quels critères le nombre de CEDRE par site a-t-il été déterminé (le temps consacré à la relation entreprise réalisé sur 12 mois ne semble pas être le seul indicateur).

La seule réponse obtenue de la DR est qu’il n’y a pas de modèle mathématique sur le nombre de CEDRE par site.

 

Vote :

  • Contre 4
  • Pour 2 (CFE-CGC)
  • Abstentions : 13

 

Information en vue d’une consultation sur le règlement intérieur

Dossier présenté en CCE : Février 2013 – Décembre 2014 – Février 2015.

 

Ce règlement intérieur a pour objet de fixer les règles générales et permanentes relatives aux mesures d'application de la réglementation en matière d'hygiène et de sécurité, à la discipline et à la protection contre le harcèlement moral ou sexuel dans les relations de travail, ainsi qu'aux droits de défense des agents.

Les dispositions de ce règlement s'appliquent à l'ensemble des personnels de Pôle emploi, qu'ils soient agents de droit privé en contrat à durée indéterminée ou déterminée, ou agents contractuels de droit public.

 

Extrait du R.I :

« Il est interdit de prendre ses repas dans tout autre local de Pôle emploi que ceux réservés à cet effet. »

« Aucune boisson alcoolisée autre que le vin, la bière, le cidre et le poiré n’est autorisée sur le lieu de travail. Toute réunion ou tout temps spécifique avec présence de l’un des alcools précités doit avoir reçu une autorisation préalable du chef d’établissement ou de son représentant, en respectant la modalité définie régionalement. L’autorisation mentionne l’horaire et le lieu de la manifestation. »

Il est interdit d’introduire ou de consommer toute substance psychoactive illicite et de séjourner dans les lieux de travail sous l’emprise de stupéfiants.

Il est interdit de fumer et, vu l’article L. 3511-1 du code de la santé publique et dans la mesure où la cigarette électronique n’est pas considérée comme un médicament par les autorités de santé, de faire usage de la cigarette électronique dans les locaux de Pôle emploi.

« L’agent alerte immédiatement l'employeur de toute situation de travail qui lui semble raisonnablement présenter un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé ou pour celles d’un autre ou d’autres agents, ainsi que de toute défectuosité qu'il constate dans les systèmes de protection et peut s’en retirer. »

« Les équipements de travail doivent être utilisés à des fins strictement professionnelles, hors usage exceptionnel prévu par l’annexe au présent règlement intérieur relative aux systèmes d’information et de communication de Pôle emploi, et dans le respect des dispositions légales en vigueur. »

« Les communications téléphoniques et électroniques, à caractère personnel, reçues ou données au cours de l’activité professionnelle doivent être limitées aux nécessités de la vie privée ou aux cas d’urgence. »

« L’utilisation des moyens informatiques est réservée à l’activité professionnelle. Une utilisation raisonnable de ces ressources à des fins privées pour les besoins de la vie courante et familiale est toutefois tolérée dans la mesure où elle :

• reste exceptionnelle, de courte durée et n’impacte en aucune façon l’activité professionnelle, la qualité et le fonctionnement du service ;

• Ne correspond pas à des pratiques illicites (interdites par la loi ou contraires aux bonnes mœurs) ou interdites par le Règlement Intérieur de Pôle emploi et son annexe. »

« Tout message ou fichier est réputé professionnel sauf s’il comporte une mention dans son objet indiquant son caractère personnel ou bien s’il est stocké dans un espace de données lui-même identifié comme personnel. Ainsi, les courriers et fichiers informatiques résultant d’une utilisation à des fins privées devront être différenciés par la mention « personnel » ou « privé » sur les répertoires ou dans l’objet du message. »

« L’utilisateur doit respecter les règles élémentaires de bienséance (politesse, modération, discrétion, respect réciproque). »

 « Les retards réitérés non justifiés peuvent entrainer l’une des sanctions disciplinaires prévues par le présent règlement intérieur ».

« Tout agissement fautif, toute infraction au présent règlement ou à son annexe, peut, en fonction de sa gravité ou de sa répétition, faire l'objet d'une des sanctions mentionnées:

- Aux articles 28 et suivants du décret n°2003-1370 du 31 décembre 2003 s’agissant du personnel régi par les dispositions de ce décret:

o 1er groupe : l’avertissement (qui n’est pas inscrit au dossier de l’agent), le blâme ;

o 2ème groupe : l’abaissement d’échelon, l’exclusion temporaire de fonctions pour une durée maximale de six mois, le déplacement d’office ;

o 3ème groupe : le reclassement dans le niveau d’emploi immédiatement inférieur ; l’exclusion temporaire de fonctions pour une durée de six mois à deux ans.

o 4ème groupe : le licenciement sans préavis ni indemnité.

 

- à l’article 38 de la convention collective nationale de Pôle emploi, s’agissant du personnel régi par les dispositions de cette convention:

o un avertissement ;

o un blâme ;

o une mise à pied, dans la limite de cinq jours ouvrés ;

o un licenciement. »

 

Information sur la mise en place de l’Entretien Professionnel et sur la campagne EPA (Instruction et décision nationale du 6/03/2015)

La campagne 2015 voit l’introduction d’un nouvel entretien dit Entretien Professionnel, se déroulant après l’EPA et qui a pour objet de faire le point sur le projet d’évolution professionnelle des agents à moyen et/ou long terme.

La campagne EPA et EP se dérouleront du 15 avril au 31 août 2015.

Il s’agit de 2 entretiens distincts.

 

  • L’EPA porte désormais sur les activités à court terme (<1an), en conséquence, les rubriques traitant du déroulement de carrière et de la mobilité professionnelle à moyen et/ou long terme ont été transférées dans l’Entretien Professionnel.

 

L’EPA est un entretien permettant de faire le point sur la situation professionnelle et les activités exercées, d’identifier les souhaits, perspectives et conditions d’évolution à court terme (<1an)

La période de référence est la période au cours de laquelle se sont déroulées les activités à apprécier.

Elle est située entre le précédent EPA et l’entretien en cours.

L’autorité chargée de mener l’entretien est le responsable hiérarchique direct immédiatement supérieur de l’agent.

 

Examen de la situation des agents de droit privé prévu par l’article 20§4

"Lorsqu’un agent n’a pas vu sa situation professionnelle modifiée depuis trois ans, le responsable échange avec lui sur les raisons de cette situation et lui propose un plan de progrès afin de favoriser la reprise de son déroulement de carrière, conformément à l’article 20§4 de la convention collective nationale. L’EPA doit ainsi donner lieu à un examen de la situation professionnelle et le cas échéant, à un plan de progrès pour les agents dont la situation n’a pas été modifiée depuis le 1er janvier 2012."

 

  • L’objectif de l’Entretien Professionnel est de permettre à l’agent et à son manager d’identifier des perspectives d’évolution professionnelle sur le moyen et long terme (≥1an). L’EP ne porte pas sur l’évaluation du travail de l’agent.

 

Si l’agent accepte de réaliser l’EPA et l’EP, le temps de préparation de 2h servira à la préparation de ces deux entretiens. Les agents auront la possibilité de préparer leur Entretien Professionnel dans le temps de préparation de 2h prévu pour l’EPA.

Les souhaits de mobilité géographique et professionnelle à moyen et/ou long terme (≥1an) recensés permettent au service Emplois et Carrière d’alimenter la politique de gestion des emplois et de mettre en place des plans d’action et es accompagnements adaptés, si nécessaire.

 

Point d’étape « 100 % Web » 

  • Digne : 2 conseillers
  • Grasse : 5 conseillers
  • Château Gombert : 5 conseillers
  • Marseille Paradis : 5 conseillers.

 

Taux d’acceptation des DE : environ 65% (Grasse et Marseille) et 87% (Digne)

Durée des entretiens : entre 30 et 53 minutes

Taille moyenne des portefeuilles : entre 34 (Digne) et 165 DE (Château Gombert)

 

Point d’étape « Test accueil »

Dossier présenté en :

 

Les sites sont équipés de tablettes vidéo portier (ou interphones en solution d’attente).

Des ajustements techniques ont été mis en place très rapidement, notamment en regard des ventouses des portes des sas, devant être renforcées et ou changées (fragiles sous la pression), des temps de fermeture de porte longs. Certains sites ont souhaité limiter la visibilité du hall d’accueil à partir de l’extérieur (pose de rideaux, et d’autres solutions en cours d’étude).

 

Ressenti des Demandeurs d’Emploi (d’après la Direction)

  • Test 1 : pour les demandeurs d’emploi qui se présentent spontanément et qui ne peuvent être reçus, une explication leur est fournie par l’agent d’accueil qui fait un rappel du message qui leur a été adressé sur la communication des nouveaux horaires de réception.

A ce stade, on ne constate pas d’augmentation des réclamations en lien avec les tests. Pas d’agression actée en lien avec le test.

Les DE se présentant sur Rendez-vous l’après midi, sont satisfaits des conditions d’accueil. Au sortir de leur entretien, ils sont raccompagnés par les conseillers jusqu’à la porte de sortie. Ils se sentent valorisés. La personnalisation de la relation et les conditions d’entretien semblent satisfaire les DE.

  • Test 2 : les DE relevant principalement des modalités Guidé et Suivi se présentant pour être reçus en Arc Placement sont plutôt satisfaits de la nouvelle organisation. Même s’ils ne sont pas reçus le jour J, ils repartent avec un RDV fixé dans des délais très courts avec leur conseiller référent. La personnalisation des échanges à venir est sécurisante.
  • Test 3 : la satisfaction des demandeurs d’emploi est similaire aux autres agences, sur les 2 tests réalisés.

 

Le ressenti des Conseillers (d’après la Direction)

Globalement, les conseillers sont satisfaits des conditions de travail et des conditions de réception des demandeurs d’emploi. Ils ont le sentiment de rendre un service de meilleure qualité, moins en tension que lorsque le hall d’accueil est empli de demandeurs d’emploi.

Les conseillers ont plus de marges de manœuvre, dans la gestion de leur portefeuille. Ils bénéficient de plus de plage de GPF les après midi.

 

L’organisation des agences.

Maintien d’un responsable d’accueil sur la journée, présence d’un agent pour gérer les flux l’après midi.

Sur cette période de tests, les agences ont concentré les EID le matin. Cela permet de réserver les après midi aux rendez-vous GPF et info collectives. Cette répartition des activités conduit à dégager du temps pour les conseillers placement. Elle se traduit par une augmentation du temps alloué à la gestion de portefeuilles. Pour les agents gestion des droits, on note le maintien, voire l’amélioration du niveau de production en conformité avec les délais de traitement attendus. On constate une augmentation des réunions d’équipes thématiques, des ateliers de renforcement, des temps d’échanges.

 

Cette organisation test perdurera jusqu’à la décision du conseil d’administration de Pôle Emploi.

 

Information sur OSHA (Outil de Suivi du Hors Accueil)

Remplace GOA Hors accueil pour la gestion des « divers ».

 

Objectifs de l’outil :

  • Avoir une visibilité réelle et globale des traitements
  • Gérer de manière optimale les instances
  • Opérer un meilleur suivi de cette activité
  • Mettre à disposition cet outil à l’ensemble du Réseau

 

Fonctionnalités de l’outil

Pour le Conseiller

  • enregistre les entrées de pièces
  • enregistre les sorties suite aux traitements effectués
  • a une vision partagée de la situation de l’agence

 

Pour l’ELD

  • effectue le suivi d’activité et le suivi des stocks
  • anticipe et organise l’activité pour garantir les délais de traitement et éviter les ruptures de paiement
  • alerte pour organiser les opérations de mutualisation

 

Structuration de l’outil

  • enregistrement des volumes de pièces par motif et sous motifs
  • possibilités d’enregistrement individuel ou de masse

 

Mise en place du test (mars/avril 2015) sur les sites: Martigues, Salon, Pont de Vivaux, Orange, Briançon, Toulon la Rode, A2S du Var, Nice Ouest, A2S bassin Niçois, SAD et Activités Centralisées.

Le DR informe les élus qu’avant le déploiement, le CE serait consulté.

 

Point AIJ et Accompagnement Global (au 13 mars 2015)

Ce dossier a fait l'objet d'uns consultation des élus du CE le 30/10/2014.

 

AIJ

  • 60 conseillers accompagnaient 1776 demandeurs d’emploi dans le cadre de l’accompagnement intensif jeunes :
  • 33 conseillers dans le cadre de l’accompagnement individuel (1 418 jeunes).
  • 27 conseillers dans le cadre de la modalité collective (358 jeunes).

 

Accompagnement Global

  • 2 081 demandeurs d'emploi de la région s’inscrivaient dans le cadre de l’accompagnement global, avec 69 conseillers dédiés (l’activité des 14 conseillers du Vaucluse - qui viennent de prendre leurs fonctions - n’était pas encore prise en compte) :
  • 1704 étaient en statut « proposé » (diagnostic social pour valider l’entrée dans le dispositif en cours de réalisation).
  • 215 étaient en statut « démarré » : leur accompagnement global avait commencé.

 

 

 

Partager cet article

CFE-CGC métiers de l'emploi PACA - dans Comité d'Etablissement (CE)